Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

taille

  • Quelques soins apportés aux arbres fruitiers

    1826.JPG
    En cette  période  de  débourrement ( épanouissement  des  bourgeons des  arbres ), il  est  temps  de  se  préoccuper  de  la  santé  de  nos  arbres  et  arbustes  fruitiers. Les  conditions  de  température  et  l'absence  de  pluie  favorisaient  ces  quelques  travaux.

    1827.JPGPour  la  bonne  santé  de  ces  jeunes  arbres  fruitiers  basse-tige, on  conseille  généralement  l'application  de  bouillie  bordelaise, mélange  de  cuivre  et  de  chaux  hydratée  après  la  chute  des  feuilles  et  à  la  fin  de  l'hiver  avant  l'apparition  des  feuilles. Mais  ce  produit  dit  "naturel"  est  de  plus  en  plus  contesté  et  j'ai  appliqué  cette  année  une  huile  minérale formant  un  film  imperméable  sur  les  troncs, tiges   et  rameaux, asphyxiant  ainsi  les  oeufs  et  larves  fraîchement  écloses  d'insectes  ravageurs  tels  araignée  rouge, pucerons, cochenilles ... Conditions  d'application:t°  supérieure  à  7°, absence  de  vent  et  de  gel  nocturne. C'est  la  première  fois  que  je  l'utilise, je  ne  peux  donc  vous  en  vanter  ses  effets.

    Avant  cela, j'avais  frotté  les  troncs  et  branches  charpentières  au  moyen  d'une  brosse, afin  d'éliminer  mousse  et  lichen.

    Il  est  conseillé  également  en  culture  biologique de  badigeonner  les  troncs  et  branches  d'un  badigeon  à  base  d'argile. J'ai  utilisé  de  la  bentonite  mais  après  consultation  de  plusieurs  sites, il  est  plutôt  conseillé  d'utiliser  de  l'argile  de  type  kaolinite ( argile  de  potier ) qui  adhère  mieux  au  trons  en  présence  de  pluie. Vous  trouverez  sur  les  sites  d'agriculture  biologique  de  multiples  recettes  ayant  fait  leur  preuve. A  cette  pâte  obtenue  par  le  mélange  d'argile  et  d'eau  ou  de  lait  écrémé, on  peut  ajouter  de  la  décoction  de  prêle, du  purin  d'ortie, de  la  fiente  de  pigeons, des  minéraux  divers: cendre  de  bois, permanganate  de  potassium  efficace  pour  combattre  mousses  et  lichens. Ce  badigeon  peut  également  être  appliqué  sur  les  arbustes  à  fruits, vignes, rosiers.1854.JPG

    N'oubliez  pas  de  maintenir  la  proppreté  au  pourtour  de  l'arbre. J'y  plante  au  pied  de  l'ail, j'ai  également  lu  qu'on  pouvait  y  installer  de  la  ciboulette. J'y  disposerai  également  du  broyat  et  le  produit  de  la  tonte  des  pelouses  pour  maintenir  l'humidité  aux  racines  superficielles.

    Bon  travail  et  à  bientôt  pour  quelques  conseils  de  taille  de  ces  arbres  fruitiers.

  • Taille d'entretien des groseilliers, mûriers et framboisiers

    c034088a7f0ebf4914d447819ee5934b.jpg

    Si  le  mûrier commence  seulement  à  fleurir, vous  avez  sans  doute  commencé  à  cueillir  les  premières  framboises et  vous  constatez  que  vos  fruits  sont  masqués  par  de  jeunes  branches.

    Afin  de  ne  pas  épuiser  inutilement  les  branches  productrices, il  est  nécessaire  de  sélectionner  au  pied, les  nouvelles  branches  qui  porteront  les  baies  l'année  prochaine. Palissez-les  car  ces  jeunes  branches  sont  fragiles  surtout  si  votre  haie  palissée  est  fort  exposée  au  vent. La  taille  hollandaise, que  je  n'ai  pas  encore  eu  le  temps  d'appliquer, préconise  l'installation  de  deux  fils  distants  de  60 cm  sur  lesquels  sont  fixés  les  branches  de  2 ans, porteuses  de  fruits, laissant  ainsi  l'espace  central  pour  la  croissance  des  jeunes  branches.

     

    N'hésitez  pas  à  aérer  votre  haie  trop  touffue, vos  fruits  en  seront  plus  beaux  et  votre  récolte  de  l'année  prochaine  garantie. Taillez  au  pied  ces  rejets  excédentaires, broyez-les  et  incorporez-les  au  compost  ou  épandez  directement  au  pied  des  arbustes, légumes, plantes  vivaces  et  fleurs. C'est  un  engrais  vert  de  première  qualité  car  plein  de  sève.

    Après  avoir  arraché  les  mauvaises  herbes  au  pied, apportez  compost  et  broyat, paille  ou  herbe  coupée  afin  de  maintenir  l'humidité  aux  racines  superficielles.

    Les  groseilliers, qu'ils  soient  palissés  ou  en  buisson, se  sont  aussi  étoffés  de  nouvelles  branches. Sélectionnez  les  branches  que  vous  désirez  conserver  tout  en  aérant  votre  structure  et  en  exposant  bien  les  grappes  de  fruits  à  la  lumière.

    Ne  les  coupez  pas  toutes, auquel  cas  vous  hypothéquez  votre  récolte  de  l'année  prochaine. N'éliminez  pas  vos  jeunes  branches  taillées, broyez-les, elles  constituent  un  substrat  de  premier  choix  pour  enrichir  votre  compost  ou  maintenir  la  propreté  et  l'humidité  entre  vos  rangs  de  légumes  ou  au  pied  de  vos  plantes, fleurs  et  arbustes.

    taille,groseillier,ronce,framboisier

    Quant  au  mûrier ou  ronce  de  culture, vous  constatez  au  pied, une  prolifération  de  jeunes  tiges  vigoureuses  et  à  la  croissance  spectaculaire. N' hésitez  pas  à  sélectionner  le  nombre  de  branches  nécessaire  par  rapport  aux  fils  utilisés  et  supprimez  toutes  les  autres. Je  ligature  ici  les  branches  sélectionnées  pour la  saison  prochaine  et  les  palisserai  lors  de  la  taille  d' hiver. (voir  note  précédente  sur  le  palissage). Apportez  également  compost  et  paillis  pour  maintenir  humidité  et  propreté.

    Et  maintenant, bonne  cueillette  et  bonnes  confitures...

  • Au pays de la vigne , de l'olivier et des arbres fruitiers

    c84a96f52739217224cc0537aa011075.jpg

    Profitant d'un petit séjour à Vallabrix près d'Uzès dans le Gard, j'ai parcouru les vignobles et vergers afin de glaner quelques renseignements sur la taille de la vigne. J'ai la chance de surprendre deux vignerons en plein travail de taille. Première surprise: l'un utilise un sécateur à air comprimé et l'autre un sécateur électrique. Quand on constate l'ampleur du travail, on comprend l'adaptation de l'outillage. Constatant mon intérêt pour leur travail, ils se sont volontiers laissés questionner m'apportant des précisions sur cette culture et même si la forme qu'on veut leur donner dans nos jardins est parfois différente, il me semble intéressant de vous rapporter leurs réponses.93cba3dda3ba880998d1af022bd94ab6.jpg

    Ayant observé des palissages sur un, deux voire trois fils, j'apprends que suivant la variété cultivée, les sarments sont attachés au fur et à mesure de leur croissance au 2ème puis au 3ème fil pour permettre au tracteur équipé de son matériel de coupe de donner la forme définitive assez semblable à celle de nos haies. Pour les variétés ne nécessitant pas l'attache ( p.ex. le Cabernet ), les deux cordons horizontaux sont fixés sur le fil unique et la coupe mécanique donne la forme d'une haie plus basse.La taille consiste à rajeunir le plant en conservant de façon bien espacée un bout de jeune sarment avec un oeil. Pour un vieux sarment coupé, ils en sélectionnent un jeune.

    ac0492eca8be7578408b8054c80834b1.jpgSur des anciennes parcelles, on peut observer des formes en gobelet, vestiges d'une époque sans mécanisation, mais les pieds sont progressivement remplacés par des sujets conduits en deux cordons horizontaux.

     Les plants sont espacés de +- 1 m, les sarments sont soit brûlés soit broyés et incorporés mécaniquement au sol. Les bandes de terre entre les lignes sont soit enherbées, soit hersées soit encore désherbées chimiquement mais il semble que les produits de désherbage et de traitement chimique des maladies seront très prochainement interdits. On constate enfin les effets négatifs de tous ces traitements: taux de cuivre  trop important et absence d'organismes vivants dans le sol. 28dcd817e94f1dcf82becdb3b616a8fb.jpg

    Autres cultures dans la région: les abricotiers et les cerisiers. Mais la nuit du 23 au 24 mars, les températures ont brusquement chuté avec des minima de - 7°. Les agriculteurs prévenus par des sondes ont allumé des pots de paraffine disposés sous les arbres mais la chute des températures fut trop rapide compromettant la prochaine récolte. On estime les pertes dans la production des abricots  de 80 à 100% . Au niveau des cerisiers , il est trop tôt pour faire une estimation des dégats. Certains producteurs disposent de moyens plus perfectionnés : grands ventilateurs faisant circuler de l'air réchauffé et brumisateurs pulvérisant de l'eau afin de protéger les jeunes bourgeons par une fine couche de glace.

    1c4a4be352f96c396a5211c8bd9dc51b.jpg Autres photos dans l'album : "Côté Provence"