Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Devine qui vient manger au jardin les 4 et 5 février ? Raad eens wie vandaag komt eten ?

L' opération " Devine  qui  vient  manger  au  jardin." est  l'occasion  de  faire  découvrir  au  plus  grand  nombre, les  espèces  d'oiseaux  fréquentant  nos  jardins.

Même  si  ce  n' est  pas  le  cas  au  jardin  d' Obigies, de  nombreux  observateurs  constatent  que  leurs  mangeoires  se  vident  beaucoup  moins  vite  que  de  coutume  à  pareille  époque. Ce  sont  donc  bien  les  oiseaux " des  jardins " qui  inquiètent, ceux  que  l' on  observe lors  de  cette  opération.

Où  sont  passés  les  oiseaux? Les  ornithologues  ont  leur  petite  idée ... mais  leurs  hypothèses  devront  être  étayées  par  les  résultats  des  comptages  réalisés  lors  de  cette  opération.

            Ce  recensement  national  des  oiseaux  de  jardin  est  organisé  simultanément  par  Natagora  et  Natuurpunt  depuis  2004. Il  se  déroulera  cette  année  le  week-end  des  4 et 5 février  et  je  vous  invite  vivement  à  y  participer. C' est  cette  opération  qui  m' a  incité  à  suivre  une  formation  en  ornithologie  et  m' a  poussé  à  partir  en  balade-découverte, l' appareil  photo  en  bandoulière. Vous  pouvez  découvrir  d' autres  photos  d' oiseaux  sur  ma  page  facebook.

En  vous  aidant  du  guide  de  reconnaissance  disponible  gratuitement  dans  les  points  de  vente  Tom & Co  ou  des  photos  reprises  sur  natagora.be/oiseaux, observez  les  oiseaux  qui  visitent  votre  jardin, comptez-les  et  reportez  vos  observations  sur  le  document  du  dépliant  ou  directement  par  internet  sur  le  site  de  l'opération.

 

rouge-gorge familier, recensement des oiseaux, un jardin d' Obigies

Faits  marquants 2016 ( Source Natagora )

  • L' opération " Devine qui vient manger au jardin " est un beau succès, avec un total proche de 290.000 oiseaux encodés, dans près de 6.000 jardins.
  • En moyenne, 40 oiseaux ont été observés par jardin, une fréquentation ( en termes de nombre d' oiseaux ) similaire à celle de ces dernières années.
  • Les oiseaux les plus abondants sont les habituels merles noirs et mésanges charbonnières, suivis de près par les rougegorges et mésanges bleues.
  • Le chardonneret élégant et le pic vert, habituellement moins fréquents dans les jardins, sont venus renforcer les rangs des espèces observées. Ce dernier poursuit la brusque augmentation amorcée l' année dernière.
  • Côté moins bonnes nouvelles, le déclin des espèces granivores est manifeste.
  • Chez les corvidés, deux espèces sont en nette augmentation: la corneille et le choucas. Le geai des chênes augmente aussi, au contraire de la pie bavarde, dont la fréquentation est stable, et de l' étourneau sansonnet, dont la fréquence chute.
  • Les afflux automnaux de mésanges noires et mésanges à longue-queue se sont répercutés dans les jardins cet hiver. Une bonne année pour ces deux espèces.


Toutes les espèces observées classées par fréquence décroissante

sur  le  site  natagora.be/oiseaux

 

 

 

 

 

L' année   passée, j' avais  eu  la  joie  de  pouvoir  observer  depuis quelques  semaines  deux  nouveaux  spécimens :

     - la  mésange  huppée  qui  n' est  pourtant pas  une  habituée  des  mangeoires  et  qui  vit  surtout  dans  les  vieilles  sapinières. Nichant  dans  les  troncs  comme  les  pics, elle  n' est  pas  vraiment  farouche  mais  assez  difficile  à  observer .

mésange huppée, devine qui vient manger au jardin, un jardin d' Obigies

- la  mésange  noire : vivant  également  dans  les  forêts  de  conifères, se  nourrissant  de  graines  et d' insectes  à  la  cime  des  arbres  et  au  bout  des  branches  et  nichant  dans  les  trous  d' arbres.

mésange noire, devine qui vient manger au jardin, un jardin d' Obigies

 

Cette  année, l' arrivée  de  trois  nouvelles  espèces  confirme  la  réussite  de  notre  objectif  qui  était  d' attirer  le  maximum  de  vie  sur  ce  petit  bout  de  terre  de  19  ares  exempt  de  pesticides  et  engrais  chimique.

En  effet, les  bergeronnettes  des  ruisseaux  et  grise  sont  venues  se  baigner  dans  la  mare  et  le  grimpereau  des  jardins  nous  a  fait  une  démonstration  de  ses  qualités  d' escaladeur  sur  le  tronc  du  pin  parasol ( Pinus Pinea )

bergeronnette des ruisseaux, un jardin d' obigies, chantry patrick

bergeronnette des ruisseaux, un jardin d' obigies, chantry patrick

grimpereau des jardins, un jardin d' obigies, patrick chantry

L'école  est  un  lieu  idéal  pour  participer  au  recensement. Un  dossier  pédagogique  est  à  votre  disposition  sur  demande  et  Natagora  propose  même  des  animations  sur  le  sujet.

Cette  opération  s'accompagne  de  conseils  pour  rendre  nos  jardins  plus  accueillants  à  ses  petits  visiteurs  ailés.

Alors  à  vos  jumelles  ou  lunettes  d'approche! Je  vous  souhaite  de  belles  observations  et  pour  plus  de  renseignements, cliquez  sur  www.natagora.be/oiseaux

Rem: toutes  les  photos  illustrant  les  notes  du  blog  sont  prises  dans  le  jardin  d' Obigies. Vous  trouverez  d' autres  photos  sur  l' album " Oiseaux " disponible  à  droite  de  la  page  d' accueil  du  blog.

A  bientôt  pour  d'autres  nouvelles, trucs  et  astuces, photos ...

Sources : - site internet  www.natagora.be/oiseaux

                 - Jean-Yves Paquet : article du magazine Natagora de janv.-fév. 2017 :" Les oiseaux de nos    jardins sont-ils devenus invisibles ? "

Patrick  depuis  un  jardin d' Obigies .

Commentaires

  • Bonjour à tous,

    Je sors à peine d'un Tom&Co (Froyennes), ils ne savent pas de quoi il s'agit lorsque je demande l'affiche d'identification pour le week-end "devine qui..." Je trouve ça regrettable, que puis-je faire? J'aimerais m'en procurer une, où? Va-t-il y en avoir une dans l'Avenir?
    Vivent nos oiseaux dans nos parcs et jardins!

Les commentaires sont fermés.