Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Nourrissage des oiseaux en hiver -Het voeden van vogels tijdens de winter

Avec  le  retour  de  la  neige  dans  certaines  régions  du  pays  et   les  températures  plus  basses  observées  ces  derniers  jours, il  est  indispensable  de  fournir  à  nos  alliés  les  oiseaux, la  nourriture  indispensable  à  leur  survie.

nourrissage des oiseaux, mésange,un jardin d'Obigies

 

Nourrissage  occasionnel  ou  permanent ? Certains  spécialistes  des  oiseaux  et  du  jardinage  écologique  préconisent  le  nourrissage  uniquement  en  période  de  gel  prolongé. Si  nous  les  nourrissons  en  permanence  en  hiver, les  mésanges  ne  feront  plus  l'effort  de  chercher  les  oeufs  de  puceron  ou  les  nymphes  du  papillon  carpocapse  cachés  dans  les  écorces  ou  entre  les  écailles  des  bourgeons. J'ai  en  effet  observé  les  premières  mésanges, bien  avant  le  gel et  préférant  se  nourrir  d'insectes  en  cherchant  de  branches  en  branches  plutôt  que  venir  s'approvisionner  aux  mangeoires  et  boules  de  graisse  accrochées  aux  branches  des  arbres.

Si  le  gel  ou  la  neige  perdure, il  est  vital  de  ne  pas  interrompre  brutalement  l'approvisionnement  des  mangeoires, sous  peine  de  mettre  en  péril  les  espèces  qui  ont  choisi  votre  jardin  comme  lieu  de  ravitaillement.

nourrissage des oiseaux, mésange,un jardin d'Obigies

Emplacement  des  mangeoires: Choisissez  des  mangeoires  solides, de  forme  variées  et  placées  à  bonne  hauteur, afin  de  ne  pas  permettre  aux  rongeurs (rats) d'en  profiter  ni  au  chat  du  voisin  de  s'en  approcher  sans  être  vu. L'idéal  serait  de  disposer  les  mangeoires  dans  des  endoits  dégagés  d'où les  oiseaux  auraient  une  vue  panoramique  sur  les  alentours  et  à  proximité  de  buissons  épineux  de  type  houx, aubépine  qui  pourraient  servir  d'abris  en  cas  d'attaque. Si  vous  possédez  un  chat, offrez-lui  un  petit  collier  muni  d'une  clochette, vos  petits  visiteurs  ailés  auront  ainsi  le  temps  de  se  mettre  à  l' abri  lors  de  la  promenade  de  votre  quadrupède  préféré.

chardonneret élégant, nourrissage des oiseaux, un jardin d'Obigies

Forme  des  mangeoires: Choisissez-les  solides  dans  des  matériaux  naturels  et  durables. On  en  trouve  maintenant  de  forme  variée: du  silo  cylindrique  en  plexiglas  pour  les  graines  au  silo  grillagé   pour  les  cacahuètes  non  salées  bien  sèches, sans  moisissures  pour  les  mésanges, tarins, verdiers  et  sittelles.

nourrissage des oiseaux, mésange,un jardin d'Obigies

Pour  les  merles, pinsons, moineaux, accenteur  mouchet, un  plateau  au  sol  ou  suspendu  conviendra  mieux. Des  pains  de  graisse  peuvent  être  placés  dans  des  grillages  spéciaux. Des  petits  filets  contenant  cacahuètes  ou  boules  de  graisse  vous  permettront  d'apprécier  les  qualités  acrobatiques  des  différentes  espèces. A  cet  exercice, la  mésange  semble  imbattable  même  si  les  moineaux, paraissant  plus  lourdauds, s' adaptent  plutôt  bien. Des  pommes  posées  au  sol  ou  embrochées  seront  également  appréciées.

nourrissage des oiseaux, mésange,un jardin d'Obigies

 

Vous  trouverez  maintenant  dans  le  commerce  des  articles  vendus  par  des  firmes  finançant  des  programmes  de  protection  des  oiseaux.

Comme  cette  quête  de  nourriture  est  aussi  un  combat  pour  la  vie, il  est  indispensable  de  multiplier  les  sites  de  nourrissage  afin  de  satisfaire  un  maximum  d'espèces  différentes. Les  verdiers  et  les  merles  se  comportent  de  façon  assez  agressive  vis-à-vis  de  leurs  rivaux.

A  éviter: pain  sec, noix  de  coco  sèche, biscotte, cacahuètes  salées, lait, graines  de  ricin  et  autres  graines  traitées  après  récolte.

A  ne  pas  oublier: de  l'eau  à  volonté  dans  un  récipient  peu  profond  sans  y  ajouter  sel, sucre  ou  alcool  comme  anti-gel. Renouvelez  si  nécessaire  et  si  possible  dans  la  journée. Au  jardin  d' Obigies, je  laisse  la  pompe  en  action  dans  la  mare  ce  qui  permet  aux  oiseaux  de  venir  s'abreuver  à  volonté.

 

Voici  quelques  astuces  pour  faire  de  votre  jardin  une  mangeoire  à  ciel  ouvert. Rien  de  plus  simple:

- plantez  une  grande  diversité  de  vivaces, graminées, fleurs, arbres  et  arbustes  à  baies ( cotonéaster, houx, sureau, sorbier ) aux  fructifications  variées  et  successives.

- ne  taillez  pas  toutes  les  haies  et  arbustes, ils  serviront  d'abris  pendant  les  périodes  plus  froides

- laissez  du  lierre  s'installer  sur  des  arbres, poteaux  ou  vieux  murs  afin  d' abriter  troglodytes  et  offrir  les  fruits  pour  la  fin  de  l'hiver.

- laissez  une  petite  partie  du  jardin  retourner  à  l'état  sauvage

- étalez  des  paillis  de  feuilles  mortes  ou  de  broyats, ils  abriteront  larves, vers, mollusques  recherchés  par  les  merles, grives, rouge-gorges, accenteur mouchet

- laissez  pousser  des  plantes  sauvages, graminées, les  chardonnerets  se  régaleront  des  graines  de  pissenlit, des  asters, des  cosmos, des  chardons, des  cardères...

Outil  indispensable : des  lunettes  d'approche. Cette  période  est  enrichissante  et  vous  ne  vous  lasserez  pas  à  observer  le  ballet  incessant  de  vos  amis  ailés. Ce  sera  la  plus  belle  récompense  de  vos  efforts  de  placement  et  d'approvisionnement  dans  des  conditions  parfois  difficiles.

Réf. biblio.: " Coccinelles, primevères, mésanges ... la nature  au  service  du  jardin. de  Denis  Pépin  et Georges Chauvin aux  Ed. Terre  vivante

A bientôt pour d' autres nouvelles et photos !

Patrick depuis un jardin d' Obigies

Écrire un commentaire

Optionnel