Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Nettoyage et réinstallation des nichoirs - Reiniging en hervestiging van nestkastjes

1972.JPG

Avec  l'arrivée  de  l'automne, il  est  temps  de  procéder  au  nettoyage  et  à  la  réinstallation  des  nichoirs. La  pose  de  nichoirs  permet  de  compenser  le  manque  de  cavités  naturelles  dont  certaines  espèces  ont  besoin  pour  nicher, surtout  dans  les  nouveaux  jardins  ne  comportant  pas  de  dépendances, de  vieux  murs, de  vieux  arbres  munis  de  cavités.

Ceux-ci  constituent également des  abris pour l'hiver, notamment  pour  les  mésanges  qui  semblent  s'y  intéresser  de  nouveau. Cette année  encore, j'ai  pu  observer  les  allées  et  venues  d' un  couple  de  mésanges  charbonnières  et  l'envol  des  oisillons  du  nichoir  fixé  au  noyer, notre  seul  grand  arbre  du  jardin.

mésange charbonnière, nichoir, un jardin d'obigies

Saviez-vous  qu'un  couple  de  mésanges  capture  12.000 à 18.000  chenilles  pour  elles  et  leurs  petits  pendant  la  durée  d'une  nichée? Vous  comprendrez  aisément  l'intérêt  d' en  profiter  dans  notre  lutte  écologique  contre   les  insectes  nuisibles.

5346.JPG

Comme  vous  pouvez  le  constater  sur  la  photo, que  d'effort  et  de  vols  incessants  furent  nécessaires  pour  façonner  ce  nid  contenant  encore  les  oeufs  de  la  saison  passée. Pourquoi  les  oisillons  ne  sont-ils  pas  arrivés  à  maturité, je  l'ignore  mais  ce  nichoir  est  fixé  à  l'abri  de  jardin. Peut-être  que  mes  allées  et  venues  vers  le  potager  ont  dérangé  le  couple  des  parents.

3202.JPG

Si  vous  désirez  installer  de  nouveaux  nichoirs, vous  trouverez  dans  les  commerces  spécialisés  des  modèles  différents  vendus  au  profit  d'associations  de  protection  de  la  nature. Choisissez-les  avec  des  ouvertures  de  diamètres  différents, il  est  rare  que  deux  couples  d'une  même  espèce  s'installent  dans  le  même  jardin  s'il  est  de  dimension  réduite ( 50 m  d'écart minimum nécessaire)  mais  deux  espèces  différentes  peuvent  s'installer  dans  le  même  arbre.

Les  principales  qualités  d'un  bon  nichoir  sont:

  • un  bois  non  poncé  côté  intérieur, d'une  épaisseur  d' au  moins  2 cm
  • un  assemblage  avec  vis  inoxydables  sans  autre  trou  que  le  trou  d'envol  dont  le  diamètre  déterminera  l'espèce  occupante:   28 mm  pour  la  mésange  bleue, nonnette, noire  et  huppée, 32 mm  pour  la  mésange  charbonnière  et  le  moineau  friquet, 34 mm  pour  la  sitelle  torchepot  qui  redimensionnera  le  trou  à  son  goût  avec  de  la  boue, 32 à 35 mm  pour  le  moineau  domestique, 34 mm  par  32 (trou  ovale) pour  le  rouge-queue  à  front  blanc
  • un  toit  étanche (zinc)  avec  une  avancée  pour  protéger  le  trou  d'envol  contre  la  pluie
  • une  face  amovible  pour  un  nettoyage  aisé
  • un  renforcement  avec  une  plaque  métallique  autour  du  trou  d'envol  pour  protéger  des  pics
  • une  petite  aération  par  le  fond  pour  évacuer  l' infiltration  d'eau.

Les  différents  modèles:

  • Les  espèces  pré-citées  apprécient  les  nichoirs  de  type  boîte  aux  lettres
  • Mais  si  vous  voulez  accueillir  le  rouge-gorge, la  bergeronnette  grise, le  gobe-mouche  gris  et  le  rouge-queue  noir, vous  opterez  pour  un  modèle  semi-ouvert  muni  d'une  ouverture  de  140 mm  de  large  par  70  de  haut.
  • Le  grimpereau  des  jardins  préfère  un  nichoir  de  forme  triangulaire  avec  un  trou  latéral  de  24-60 mm  en  haut.
  • L'hirondelle  de  fenêtre  s'installera  dans  un  nichoir  de  forme  semi-sphérique  dont  le  trou  d'envol  aura  160  de  large, 120  de  profondeur  et  170 mm  de  hauteur.

Encore  quelques  conseils:

  • La  hauteur  conseillée  pour  les  mésanges  est  de  2 à 4 m.
  • L'orientation: le  trou  d'envol  vers  le  sud, sud-est, à  mi-ombre  et  à  l'abri  des  pluies  et  vents  dominants.
  • Ne  jetez  pas  vos  nichoirs  fendus, troués  ou  pourris, recyclez-les  en  abris  pour  les  insectes (perce-oreilles)  ou  pour  les  araignées.

Si  vous  voulez  en  savoir  plus, je  ne  peux  que  vous  conseiller  le  livre  passionnant:" Coccinelles, primevères, mésanges ... la  nature  au  service  du  jardin  de  Denis  Pépin  et  Georges  Chauvin  aux  Ed. TERRE  VIVANTE dont   je  me  suis  largement  inspiré  pour  les  détails  techniques   de  cette  note.

A  bientôt  pour  d'autres  conseils  et  astuces  depuis  un  petit  jardin  d'Obigies.

Commentaires

  • Bien évidemment, merci de la correction ...

Les commentaires sont fermés.