Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Fleur symbole du 1er mai, le muguet : fleur porte-bonheur mais très toxique

        Si  nous  ne  pouvons  résister  à  offrir  cette  petite  fleur  aux  clochettes  banches  si  délicates, il  est  important  d' en  connaître  ses  principes  actifs  utilisées  en  parfumerie  et  en  pharmacologie.

       Les  anciens  l' avaient  baptisé  "petite  muse", appellation  qui  est  restée  sous  forme  de  "muguet". Quant  au  nom  latin, outre  l' allusion  au  mois  de  mai (majalis), il  est  calqué  sur  celui  que  les apothicaires  médiévaux  lui  avaient  donné, Lilium  convallium, " Lys  dans  la  vallée".

       Chef  de  file  d'une  petite  famille  proche  des  Liliacées, qui  inclut  le  sceau  de  Salomon ( Polygonatum ), le  muguet  est  une  plante  vivace  aux  fleurs  blanches  et  aux  fruits  rouge  orangé, toxiques  car  concentré  en  toxines  cardiaques  et  respiratoires. Il  est  tonicardiaque  et  diurétique. L' effet  est  de  ralentir  le  rythme  cardiaque  et  d'augmenter  la  pression  artérielle.

       Comme  beaucoup  d' autres  plantes  toxiques, à  dose  adéquate, elle  a  des  propriétés  pharmacologiques  et  a  été  utilisée  dans  le  traitement  des  maladies  cardiaques.

        La  plante  se  cultive  facilement  au  jardin  dans  un  endroit  frais  et  ombragé. Il  est  capable  de  coloniser  de  grandes  surfaces  car  la  souche  produit  un  réseau  étalé  de  tiges  souterraines, des  stolons  portant  des  racines  et  des  bourgeons  appelées  griffes  comme  chez  l' asperge. Il  est conseillé  d' ôter  les  fleurs  fânées  avant  qu' elles  ne  fructifient  surtout  si  des  jeunes  enfants  sont  susceptibles  de  les  approcher. Les  baies, arrivées  à  maturité  sont  très  jolies  et  appétissantes  comme  de  petits  bonbons.

        L' ingestion  provoque  des  troubles  digestifs  constitués  d' irritations  de  la  bouche, de  douleurs  abdominales, de  nausées, de  vomissements  et  de  diarrhées. Peuvent  survenir  des  troubles  du  rythme  cardiaque, accompagnés  d' une  accélération  de  la  respiration, ces  troubles  pouvant  même  entraîner  la  mort  par  arrêt  cardiaque.

        Si  vous  l' utilisez  dans  la  composition  de  bouquets, aérez  bien  la  pièce  car  sa  présence  peut  provoquer  des  maux  de  tête. L' eau  du  vase  devient  rapidement  toxique, ne  laissez  donc  pas  le  vase  contenant  du  muguet  à  la  portée  des  jeunes  enfants.

        Sur  la  photo  qui  suit, vous  voyez  le  muguet  en  compagnie  de  la  bugle  rampante (Ajuga  reptans ) à  l' ombre  du  bambou  Semiarundinaria fastuosa, les  deux  couvre-sol  se  sont  mélangés  à  mon  insu  mais  j' aime  l' effet  rendu  par  les  deux  couleurs.

3592.JPG

Bibliographie: " L' herbier  des  plantes  sauvages " de  Pierre  et  Délia  Vignes  aux  Ed. Larousse

A  bientôt pour d' autres  nouvelles, astuces  et  photos  depuis  un  jardin  d' Obigies !

Patrick

 

 

Écrire un commentaire

Optionnel