Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Intérêt du paillis au potager

    3385.JPG

    " L'apport  du  compost  en  surface  et  la  couverture  du  sol  par  un  paillis  contribue  au  développement  de  la  faune  du  sol, au  maintien  de  l'humidité  nécessaire  à  la  croisance  des  légumes  et  au  contrôle  des  "mauvaises  herbes". Les  vers  de  terre,les  insectes,cloportes  et  mille-pattes  décoposeurs  se  nourriront  du  compost  et  le  transformeront  en  humus. Les  sels  minéraux  et  l'azote  utiles  aux  plantes  seront  libérés  par  cette  activité  biologique." Extrait  de  l'excellent  ouvrage  de  Denis  Pépin  et  Georges  Chauvin: " Coccinelles, primevères, mésanges ... La  nature  au  service  du  jardin.

    Grâce  au  compost  et  au  paillis, la  structure  du  sol  deviendra  plus  fine  et  grumeleuse. Cela  permet  également  de  réduire  au  strict  minimum  le  travail  du  sol  et  donc  ainsi  de  déranger  le  moins  possible  l'action  des  organismes  vivants  transformant  cette  litière  pour  la  transformer  en  humus  riche, proche  de  la  litière  qu'on  retrouve  dans  le  milieu  forestier.

    Pour  être  efficace, ce  paillis  constitué  de  broyat  de  branches  de  haies  taillées (ici  troène,charme,hêtre), d'herbe  tondue  de  préférence  séchée, doit  être  étalé  sur  une  terre  préalablement  ameublie, débarrassée  des  plantes  indésirables, enrichie  d'humus  et  bien  nivelée  pour  que  l'épaisseur  du  taillis  soit  régulière.

    Vincent  Albouy dans  l'excellent  ouvrage  "Jardinez  avec la  nature"  aux  Ed. Edisud écrit : " La  litière  est  véritablement  la  peau  du  sol. Elle  le  protège  du  chaud  comme  du  froid, amortit  le  choc  des  gouttes  de  pluie  et  diminue  fortement  l'évaporation, crée  sous  elle  un  micro-climat  tempéré  favorable  à  de  nombreux  êtres  vivants. C'est  pourquoi  un  sol  nu  est  une  hérésie  dans  la  nature, et  qu'au  jardin  écologique, celui-ci  est  autant  que  possible  couvert  de  végétation  ou  d'une  litière  de  matière  organique  morte.

    Ce  paillis  permet  également  de  contrôler  également  les  plantes  indésirables  qui  se  multiplient  par  semis. Par  contre, il  n'empêchera  pas  les  plantes  à  racines  traçantes  et  profondes  présentes  dans  le  sol. Le  chardon  des  champs, le  liseron, la  bryone  ou  le  tamier  n'auront  aucune  difficulté  à  le  traverser. Pour  les  contrôler, il  sera  nécessaire  d'en  arracher  les  racines  mais  le  maintien  d'un  sol  humide  facilitera  votre  intervention.

    Si  ce  sujet  vous  intéresse, n'hésitez  pas  à  consulter  un  des  deux  ouvrages  cités  plus  haut. A  la  lecture  d'un  de  ces  ouvrages, vous  ne  laisserez  plus  jamais  un  sol  nu  et  vous  valoriserez  vos  "déchets  verts"  encore  trop  souvent  éliminés  au  lieu  d'être  utilisés.

    Voici  quelques  photos  récentes  du  potager: ph.d'en-tête: plant  de  courgette  et  ci-dessous : persil, jeunes  carottes  et  poireaux  et  échalotes, salades . Je  vous  souhaite  de  beaux  moments  au  potager  et  vous  dis: " à  bientôt".

    3383.JPG
    3384.JPG